hypnose

Différence entre EMDR & IMO

IMO - EMDR
Intégration par les
Mouvements Oculaires

En psychothérapie, nous pouvons avoir recours à différents outils ou techniques thérapeutiques, qui, bien évidemment, ne sont pas une « thérapie » en soi.
Nous pouvons utiliser l’hypnose éricksonienne, la PNL, les thérapies dites comportementales, l’analyse, l’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) ou, aujourd’hui l’IMO (Intégration par les Mouvements Oculaires), la sophrologie, ou tout autre outil de relation d’aide. L’IMO comme l’EMDR, sont utilisées pour traiter les états de stress post-traumatiques et les souvenirs récurrents et négatifs.

Cette technique de neuro-thérapie produit des résultats très rapides et libère le patient de façon intégrale et définitive. Elle s'applique non seulement aux traumatismes profonds (agression physique, abus sexuel, violence conjugale, vol à main armée, témoin ou victime d'un crime, d'accident, d'une guerre ou d'un désastre naturel, etc.), mais également à toute situation de réaction émotionnelle chronique et incontrôlable.

L’EMDR & l’IMO présentent quelques ressemblances :

La ressemblance la plus évidente est qu’elles font toutes deux appel à des mouvements oculaires. Elles s’appliquent également au même genre de problèmes.
Par ces techniques neurothérapeutiques, nous nous intéressons aux traces neurologiques laissées par les événements traumatiques.
On observe les même réactions physiques, émotionnelles, cognitives, visuelles, auditives, etc. lors du traitement.
L’une comme l’autre sont efficaces en peu de séances.
Il est également juste de noter que la durée de formation des thérapeutes, s’avère comparable : 16 heures pour le niveau 1 et 16 heures pour le niveau 2.

Différences essentielles entre L’EMDR & l’IMO :

Leurs origines sont différentes :
L’IMO/EMI a été créée en 1989 par Connirae et Steve Andreas, de Boulder, au Colorado (US). La psychologue québécoise Danie Beaulieu a par la suite développé et affiné la technique IMO . De plus, c’est cette psychologue qui a publié l’ouvrage référence sur ce sujet.

L’EMDR a été créée en 1987 par la psychologue californienne Francine Shapiro. Celle-ci semble avoir découvert l’EMDR alors qu’elle se promenait dans un parc en ruminant des idées noires. Elle s’est rendu compte que lorsque ses yeux se déplaçaient rapidement de gauche à droite, la charge émotive de ses pensées diminuait. Elle a par la suite appliqué sa découverte dans ses interventions psychothérapeutiques.

Les segments utilisés sont différents :
En IMO/EMI, les segments ( directions des mouvements oculaires suivis) se font dans différentes directions, à la vitesse souhaitée par le patient.
Nous pouvons donc travailler dans tout le champ visuel du patient et repérer quelles sont les zones chargées et les zones plus légères.
En EMDR, les segments se font dans une seule direction, le plus vite possible, jusqu’à ce que le patient n’ait plus de réaction spécifique. A ce moment là, le thérapeute peut faire un segment dans une autre direction.

Les types de mouvements oculaires sont différents :
L’IMO utilise le SPEM (Smooth pursuit eye movement ou poursuite visuelle continue).
L’EMDR utilise plutôt les saccadic eye movements (Mouvements par saccades).
Les mouvements oculaires sollicités ressemblent à ceux qui se produisent naturellement pendant le sommeil.

Confort :
Contrairement à l’EMDR, en IMO le patient reste maître du choix des mouvements ainsi que de sa vitesse. Il a donc plus de contrôle ce qui favorise la création d’une " transe " bénéfique entre le client et le thérapeute, de même que l’établissement d’une solide relation de complicité et de confiance.
Cette technique IMO/EMI est aussi beaucoup plus adaptable et offre une plus grande latitude aux patients et aux thérapeutes.

Comment fonctionne l’IMO/EMI :

Il semble que la direction du regard indique le type d’information auquel le cerveau est en train d’accéder et le stimule.
Ces mouvements semblent également agir sur l’hippocampe.
Si on guide le patient à regarder dans différentes directions lorsqu’il est en contact avec un souvenir traumatique, on peut forcer le cerveau à accéder à de nouvelles informations sensorielles auxquelles le patient ne peut accéder consciemment.

 

www.integration-mouvements-oculaires.com

Qu'est-ce que l'EMDR-IMO ?

Qu'est ce qu'un Traitement par les Mouvements Oculaires ?
EMDR - IMO

IMO / EMI
Intégration par les Mouvements Oculaires
Eye Movement Integration

EMDR
Eyes Movement Desensitization and Reprocessing

M ouvements O culaires de D ésensibilisation et de R etraitement.

L'EMDR - IMO s'occupe du syndrome post traumatique.
L'EMDR - IMO s'adresse essentiellement aux personnes ayant une modification comportementale notable, consciente ou inconsciente, suite à un traumatisme ancien (accident, attentat, agression, pression morale ou physique, viol...).
En fait, tous les choix de la personne vont être conditionnés par ce traumatisme.
Elles revivent régulièrement l'événement traumatique sous forme de flash ou de rêves et peuvent avoir des réactions fortes et incontrôlées qui vont considérablement modifier leurs attitudes dans la vie de tous les jours.
Lors du choc traumatique, le cerveau fige en une fraction de seconde, tout ce qui compose l'événement.
Pour tenter de soulager ces manifestations post-traumatiques, de nombreuses techniques sont utilisées avec plus ou moins de succès. La PNL et la kinésiologie, entre autres, tentent de modifier la perception de l'événement. D'autres thérapies, parfois longues et pénibles vont confronter le sujet aux images du drame.

www.integration-mouvements-oculaires.com

Hypnotiseur de Music-Hall

Hypnotiseur de spectacle ou hypnotiseur de foire

De telles pratiques hypnotiques pratiquées par des hypnotiseurs, sont encore fort courantes dans les cabarets et autres lieux de spectacles.

Dans ces endroits, l' hypnotiseur désigne, apparemment au hasard, une personne qui acceptera de jouer son rôle de sujet hypnotisé.

Ces pratiques de l' hypnotiseur, visant à faire de l'audience, seront donc orientées vers des réactions spectaculaires. Il ne sera pas rare de voir le sujet se prendre pour une poule sur un mur et de se faire ridiculiser en public par l' hypnotiseur.

Dans ce cas, l' hypnotiseur exerce son "pouvoir" hypnotique sur des individus consentants et souvent complices de la mise en scène !

Ces pratiques n'ont rien à voir avec l' hypnose thérapeutique, l'hypnose médicale. Elles ne répondent à aucune règle de déontologie et ne montrent généralement aucun respect pour l'individu ni pour l'hypnose thérapeutique et médicale.

Elle fait malheureusement le plus grand mal à une méthode éprouvée et précieuse en créant dans l'inconscient collectif des peurs injustifiées !

Hypnose Ericksonienne

Hypnose Ericksonienne

L'hypnose éricksonienne est essentiellement permissive. Aucune suggestion thérapeutique directe ne vient de l'hypnothérapeute.

En fait, l'hypnothérapeute guide le patient vers son espace inconscient, parfois par une détente appropriée, parfois sans en avoir besoin. Et c'est à l'inconscient du patient que l'on demande de trouver en lui-même les ressources nécessaires et les solutions aux problèmes qui se posent.

Il y a donc un respect total et absolu de la personne et ne sera ramené au conscient que l'aide la plus juste, la mieux adaptée, puisqu'elle provient d'elle-même.

En guise de conclusion :

L'hypnose éricksonienne n'est pas une fin en soi et reste un "outil" à utiliser en parfaite conscience des propres limites de l'hypnothérapeute.

Elle doit venir s'appuyer sur une réelle connaissance de la psychologie et de l'homme.

Personne ne peut prétendre être hypnothérapeute après avoir suivi une formation, s'il n'y a pas des connaissances de la psyché humaine qui seront utilisées lors des séances d'hypnothérapie.

L'hypnose éricksonienne peut bien évidemment être intégrée à une psychothérapie ou une analyse, elle peut également être associée à d'autres techniques (PNL, EMDR...).

Hypnose & Analyse

Hypnose analytique

En hypnose analytique, l'hypnothérapeute utilise l'état de transe hypnotique ou état de conscience modifié, pour permettre à l'inconscient du sujet de s'exprimer.

Le dialogue hypnotique peut se faire avec un échange verbal, avec des signes des doigts ou même par l'écriture ou le dessin.

Dans cet état de conscience différent de celui de l'état de veille, les freins posés par les inhibitions, les peurs et les croyances ont tendance à s'effacer, laissant place à la nature profonde de l'individu.

L'échange hypnotique, alors très sincère et authentique, est utilisé à des fins thérapeutiques.